Qu'elle peigne un paysage, une nature morte ou un portrait, c'est toujours pour en dégager un principe de joie, de santé, de délectation, de plénitude heureuse. Ses paysages d'après nature sont de véritables actions de grâce pour l'air, la lumière et l'espace. Ses natures mortes célèbrent, à l'instar d'un Francis Jammes, " la beauté que Dieu donne à la vie ordinaire ". Ses portraits nous révèlent la face paisible, épanouie, rêveuse, des individus, ce qui chez eux sourit, même dans le sommeil. Et en tout, elle nous fait entendre ce qui chante, même dans le silence. Ce n'est pas mièvrerie, sentimentalisme ou optimisme de façade, c'est, chez ce peintre puissant et charnel, surcroît de lucidité, de conscience et de foi. Œuvre solaire, salubre, salutaire et lyrique comme on voit.

Jacques Mougenot


Marie Laurence Gaudrat est née à Paris.

Formation :

Étudie la sculpture dans l'atelier de Pierre Miguel Merlet.
Poursuit l'apprentissage de la sculpture sous les conseils de Paul Belmondo et Jean Carton.
Participe aux travaux de restauration de L'Assemblée Nationale.
Étudie la peinture sous les conseils de Maurice Mazo, en réalisant des copies d'après les maîtres au musée du Louvre.

Expositions :

Galerie Francis Barlier, 36 rue de Penthièvre, Paris VIII, Novembre-Décembre 2012

Pavillon de Bonne, Grenoble, Décembre 2011

Galerie Francis Barlier, Mai-Juin 2010

Expose à la Galerie Philippe Frégnac, 50, rue Jacob à Paris VI :

  • Mai 2011
  • Mai 2009
  • Février 2007
  • Décembre 2004
  • Janvier 2003
  • Décembre 1998
  • Décembre 1997
  • Avril 1996
  • Septembre 1994
  • Septembre 1991
  • Septembre 1989

Château de Villandry, Septembre-Octobre-Novembre 2010

Carré des Coignard, Peinture & Sculpture, Février 2008

"Je veux voir" : en octobre 2006, Marie Laurence Gaudrat a exposé en compagnie de Debord, Eychart, Hamoir, Boubounelle, Vinardel, Goemare, Lloveras, Seguela, Locatelli à la Galerie Godoy à Paris.

Du 1er juillet au 27 août 2006 exposition de Marie Laurence Gaudrat à l'Espace Vézère à Uzerche en Limousin.

Décembre 2005, exposition en Touraine à Saint-Gervais-les-trois-clochers.

De mars à juin 2004, deux expositions de Marie Laurence Gaudrat à Washington, à l'ambassade de France (Maison française) du 10 mars au 23 avril 2004. Cette exposition sera reprise, du 28 avril au 11 juin, au siège de l'American Association for the Advancement of Science (A.A.A.S.).

Marie Laurence Gaudrat expose à Barbizon du 25 octobre au 7 décembre 2003, à la Galerie Côtérue.

En février-mars 2002, la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques présente une rétrospective de son œuvre à l'Hôtel Salomon de Rothschild, rue Berryer, à Paris. A cette occasion, un livre est édité chez Somogy, avec des textes de Gilles Perrault, Jacques Mougenot et André Comte-Sponville.

Sociétaire du Salon d'Automne depuis 1984, elle a été membre de son Conseil d'Administration de 1993 à 1998.

Expose également dans les Salons du Grand-Palais à Paris.

Principales distinctions :

  • Prix Frédéric de Carfort, Fondation de France 1994.
  • Prix de la Fondation Taylor 1990.
  • Prix Noufflard 1987.
  • Prix des Jeunes du Portrait Paul Louis Weiller 1984.
  • Prix Anne Elisabeth Gallia 1982.

Cinéma :

Collaboration sous les directions de Guy Claude François, Bernard Vezat et Émile Ghigo à la réalisation des décors de :

  • "La Princesse de Montpensier" de Bertrand Tavernier, 2010
  • "Le grand Meaulnes" de Jean-Daniel Verhaeghe, 2006
  • "C'est le Bouquet" de Jeanne Labrune, 2001
  • "Laissez-Passer" de Bertrand Tavernier, 2001
  • "Les enfants du siècle" de Diane Kurys, 1999
  • "Le Bossu" de Philippe de Brocca, 1997
  • "Jefferson à Paris" de James Ivory, 1995

Théâtre :

Réalise les décors de :

  • "Monsieur Vernet" de Jules Renard et "29° à l'ombre" d'Eugène Labiche, mis en scène par Jean-Laurent Cochet au Théâtre 14 (janvier-mars 2004)
  • "Doit-on le dire ?" d'Eugène Labiche, mis en scène par Jean-Laurent Cochet au Théâtre Mouffetard (septembre-décembre 2002), reprise au Théâtre Tristan Bernard à Paris et au Théâtre Tête d'Or à Lyon en 2003.
  • "Les Fausses Confidences" de Marivaux, mis en scène par Jean-Laurent Cochet au Théâtre 14 (septembre 1999)
  • "Corot" de Jacques Mougenot mis en scène par Jean-Laurent Cochet au Théâtre 14, reprise au Théâtre Rive Gauche puis au Théâtre Daunou (septembre 1996 à Janvier 1998)

Édition :

Illustration pour Bayard-Presse de livres pour enfants :

  • Le roi du chocolat (2005)
  • L'arbre du village (2004)
  • La marmite qui tiptopait (2003)
  • Croquembouille (2002)
  • Le noël de Marcel (2001)
  • T'en fais pas bonhomme ! (avril 2001)
  • Le vaillant petit cow-boy (novembre 1998)
  • La petite girafe (août 1998)
  • Bienvenu petit poussin (avril 1998)

Portrait de Michèle